Comment ça marche

Mon Petit Composteur est une association dont le but est de concevoir, développer, tester et promouvoir des solutions pour faciliter le compostage des biodéchets. Avec une certaine expérience des fondateurs dans le numérique, nous visons intégrer un usage responsable des outils web et des technologies dans nos projets et ceux que nous accompagnons.

Nous expérimentons un service de collecte de déchets organiques en points d’apport, notamment sur les marchés alimentaires, à destination des ménages et à des fins de compostage en circuit-court. Nous mettons à disposition des utilisateurs un biosac pour récupérer les déchets de cuisine.

Biosac éthique

Pratique, fait en matière recyclée, lavable et durable.

Web app low tech

Pour informer les utilisateurs sur le consignes de tri et les points de collecte.

Compostage local

Ramassage et valorisation par un spécialiste du compostage en circuit-court.

Association

Une structure associative pour porter le projet et féderer les acteurs.

1

Je récupère mon biosac afin d'y mettre mes déchets de cuisine et de table tous les jours.

2

Je dépose mon biosac plein toutes les semaines au point de collecte où je récupère un biosac propre en échange.

3

Les biodéchets sont ensuite collectés à vélo pour être transformés en compost localement et fertiliser les sols de ma ville.

Récupération des biodéchets en points d'apport

Place de marché des fruits et légumes de saison, le marché alimentaire offre une boucle de retour symbolique des déchets organiques. C'est pourquoi Mon Petit Composteur vise les marchés alimentaires pour y installer son stand de collecte hebdomadaire.

Ramassage par transport doux

Les biodéchets collectés sont ensuite ramassés par notre partenaire qui les achemine vers son site de compostage à vélo avec un carriole électrique.

Compostage en circuit-court ?

Après une phase de pré-traitement sur site (surtri et contrôle manuel, broyage des déchets, mélange et apport de matière sèche), les biodéchets sont traités dans un composteur électromécanique qui permet d’accélérer le processus de compostage, sur une surface restreinte et de limiter les nuisances.

Ce système est peu consommateur en énergie (30 kWh par semaine, soit l’équivalent de la consommation d’un lave-linge) et permet de produire un compost de qualité entre 6 et 8 semaines, contre 6 à 8 mois en moyenne pour le compostage en plein air.

Fertilisation des sols et végétalisation de la ville

Le compost produit par notre partenaire est un compost normé NFU 44-051 (norme française pour les amendements organiques).

Il est d’une part vendu en épicerie pour encourager les citoyens à entretenir leurs plantes d'intérieur, fleurir leurs balcons et bichonner leurs jardins partagés, et d’autre part aux maraichers urbains et périurbains pour amender leurs sols.

On est partout